LE PARACHUTE

Il est difficile de parler du Parachute sans évoquer « Mère Sofia ». Décédée en 1996, ce personnage reste énigmatique, car il existe peu d’informations sur elle. Cependant, nous pouvons avancer qu’elle se considérait comme une personne d’action au cœur de la société lausannoise et a su faire passer ses actions avant sa personne.

Le foyer du Parachute en est un exemple. Cette structure unique et particulière est étroitement liée à la « petite Mère ». Elle est tout à fait conforme à sa philosophe qui consistait à « venir en aide aux plus démunis, sans discrimination et dans le respect de la dignité humaine » (Devise de la fondation Mère Sofia).

Missions institutionnelles, histoire

A l’origine, la mission de l’institution avait pour but de venir en aide aux personnes atteintes du SIDA en fin de vie ainsi, qu’aux personnes adultes démunies. A la suite d’un constat indiquant que de plus en plus de jeunes venaient demander de l’aide, Le Parachute s’est concentré sur cette population. 

Pour permettre un regard plus général sur l’évolution de l’institution, une chronologie est présentée ci-dessous :

1991
Création du Parachute par Mère Sofia, structure Lausannoise bas seuil ouverte 24h/24h et 365 jours par an. Accueil adulte, mixte des marginaux et malades du SIDA en fin de vie.

1992
Création de la Fondation Mère Sofia.

1997
La Fondation devient propriétaire de la maison (don fait lors du décès de l’ancien propriétaire des lieux). Arrêt de la demande de lits par les malades du SIDA en fin de vie.

2008
Le foyer se réoriente en se destinant uniquement à l’accueil des mineurs en rupture, par le biais d’un travail en collaboration avec le Service de Protection de la Jeunesse.

2015
La Fondation Mère Sofia décide de recentrer ses activités largement adultes et de remettre au Home-Chez-Nous l’entité qu’est le Parachute. 

La mission du Parachute porte sur l’accompagnement des adolescents en rupture multifactorielle, dans le cadre d’une approche bas seuil et dont la prise en charge vise à établir un lien dans la relation à l’autre en s’inscrivant dans un environnement souple et facile d’accès. Le foyer ne travaille pas sur des projets de réinsertion au sens strict du terme. Il offre un espace permettant aux jeunes de « se poser » et œuvre à créer ou recréer du lien entre les jeunes et le milieu adulte. L’objectif de l’accompagnement vise essentiellement à permettre à chaque jeune de se construire une identité, dans le respect de lui-même, des autres et de l’environnement. Bien qu’il soit soutenu à acquérir des comportements respectueux de lui et des autres, il lui est laissé le libre choix de ses actes et la responsabilité de ceux-ci. Pour ce faire, la structure est ouverte 365 jours par an et offre une couverture d’accueil socio-éducative 24h sur 24h.

Analyse de l’environnement

Le bâtiment et le nom actuel du foyer Parachute sont loués par le Home-Chez-Nous à la Fondation Mère Sofia qui en sont les propriétaires, cela depuis la passation de mandat en juillet 2015.

A la fin de l’année 2017, dans un souci de reconnaissance OFJ et afin de gagner en autonomie, l’Association du Home-Chez-Nous a acheté une nouvelle bâtisse située route de Prilly à Lausanne.

Le bail a donc été résilié et le nom rendu à la Fondation Mère Sofia pour qu’au courant du mois d’avril 2019 la structure éducative puisse emménager dans les nouveaux locaux. Le nouveau nom du foyer a été mis au concours, par le biais d’un jeu. Ce seront les jeunes du foyer ainsi que l’équipe éducative, qui feront des propositions au Comité, qui se réservera le droit de se prononcer.

Ce nouvel immeuble qui se trouve également au centre-ville comporte 4 étages. A chaque étage se trouvent un appartement comportant de nombreuses pièces. Avant l’aménagement, de grands travaux de réhabilitation sont prévus afin de répondre notamment aux normes de l’Office fédéral de la justice. L’intérêt, dans l’achat de cet immeuble, est de travailler par phasage, c’est-à-dire de « l’admission » à la « sortie ». Chaque étage représente une étape dans l’acquisition de l’indépendance. Le 4ème et dernier étage sera consacré aux jeunes sortants, en autogestion par le biais d’une collocation sans intervention de l’équipe éducative.

Population accueillie

Le Parachute accompagne des adolescents et adolescentes de 14 à 18 ans en rupture multifactorielle (sociales, scolaires, familiales, de délinquance, de précarité, de difficulté d’intégration) avec des troubles du comportement, de la personnalité et/ou de l’apprentissage. 

Ces jeunes sont toujours admis avec l’accord d’un service placeur, à savoir le Service de protection de la jeunesse (SPJ), l’Office des curatelles et tutelles professionnelles (OCTP), le Tribunal des mineurs (TM) du canton de Vaud, sous mandat civil (CC) ou mandat pénal (CP). Des placements peuvent également être demandés par des offices similaires d’autres cantons.

Pour qu’un jeune soit admis au Parachute, il doit, auparavant, avoir intégré d’autres structures proposant des mesures traditionnelles. Les approches proposées dans ces structures éducatives basent leur objectif d’accompagnement sur l’adaptation du jeune au cadre de référence. Cependant, certains jeunes n’adhèrent pas à ces cadres ou, tout simplement, à un cadre, car la situation dans laquelle ils se trouvent ne leur a pas permis d’acquérir les moyens pour s’y intégrer.

A travers son concept « bas seuil » le Parachute ne demande pas aux jeunes de s’adapter totalement au cadre. Le règlement est suffisamment souple et adaptable pour permettre aux jeunes accueillis d’y naviguer, mais certains points tels que l’alcool, les stupéfiants, les armes et la fumée en chambre soient non négociables. La prise en charge est donc centrée sur l’individu, avec acceptation de ses difficultés et de ses limites. C’est une prise en charge alternative, basée sur des compétences individuelles diversifiées.

Composition de l’équipe

Pour encadrer les jeunes admis au Parachute la structure dispose d’une équipe de huit éducateurs, cinq hommes et trois femmes, tous d’horizons tant personnels que professionnels différents et d’un responsable d’unité.

CoORDONNées


Avenue Marc-Dufour 29
1007 Lausanne

Tél :  +41 21 617 18 87
Fax : +41 21 617 19 94

E-mail : parachute@fondation.ch


TRANSPORTS PUBLICS

BUS 1 Maladière / Arrêt : Riant-Cour
BUS 21 Blécherette / Arrêt : Cécil

Horaire live TL